La pneumonie : une maladie difficile à traiter

La pneumonie : une maladie difficile à traiter

La pneumonie : une maladie difficile à traiter

Une des graves maladies qui ravagent la population mondiale jusqu’à maintenant reste encore sans doute la pneumonie, surtout pour les pays en voie de développement. En effet, selon  les statistiques de l’OMS en 2014, 15% de la mortalité infantile seraient causées par la pneumonie. Mais quelle est donc cette maladie qui tue autant d’innocents ? Compris sous le nom d’inflammation pulmonaire, cette maladie est causée par l’entrée de divers agents nocifs dans les organes pulmonaires à savoir les virus ou les bactéries (ce qui donne plus précisément la nomination des maladies comme étant la pneumonie virale ou la pneumonie bactérienne).

Comment une pneumonie se manifeste-t-elle ?

pneumonie.jpg

Les signes marquant la présence d’une infection pulmonaire sont assez diverses en fonction de la situation des malades mais se manifeste le plus souvent ainsi :
–    Des toux qui provoquent des douleurs assez importantes au niveau des poumons
–    Difficultés à respirer (accentuée ou affaiblie), respiration sifflante
–    Indigestion croissante
–    Perte de conscience
–    Fatigue
–    Fièvres accompagnées de frissons
–    Douleurs au niveau des muscles
–    Migraines
Ces symptômes peuvent ne pas se manifester simultanément.

Comment la traiter ?

traitement-pneumonie.jpg

Le traitement de la pneumonie diffère selon les cas. L’antibiothérapie sera prescrite pour une pneumonie bactérienne, les médicaments antiviraux pour une pneumonie virale. Outre cela, il y a la kinésithérapie respiratoire pour dégager les poumons. C’est une méthode qui peut s’accompagner avec les deux précédentes pour une meilleure efficacité du traitement, et aide par ailleurs, à prévenir toute aggravation.
Un suivi médical régulier est requis, et chez lui, le patient doit se reposer totalement, boire beaucoup d’eau, éviter de s’exposer au froid.

Mais par manque de traitement, les solutions préventives sont de mise, à savoir, la vaccination, et également, la prise d’une alimentation saine.